Stop aux dépôts sauvages !

J’aime mon quartier: Stop aux dépôts sauvages !

Peut-on accepter qu’une minorité de personnes considèrent que le civisme et le respect des autres ne les concernent pas ? En effet, les dépôts sauvages relèvent d’une incivilité caractérisée.

Pourtant, la collecte des ordures ménagères en centre-ville de Mâcon est assurée tous les soirs (sauf le dimanche). La collecte des cartons des commerçants pour ce même secteur est organisée les mardis et jeudis à partir de 18h. L’implantation progressive de colonnes enterrées permet aux administrés d’effectuer dans les bornes appropriées les dépôts d’ordures ménagères et emballages ménagers recyclables 7 jrs / 7 24 h / 24. Les 4 déchèteries de Mâconnais-Beaujolais Agglomération sont ouvertes de 8 h 3 0à 12 h et de 14 h à 17 h30 pour recevoir les cartons et autres encombrants.

Alors pourquoi le personnel du Pôle Environnement de MBA doit-il chaque jour de la semaine être confronté sur de nombreux points de notre territoire à ce constat désolant de dépôts sauvages ?

Chaque usager sait se rend bien en véhicule dans les magasins faire des achats, pourquoi ne conçoit-il pas d’utiliser ce même véhicule pour se rendre à la déchèterie afin de jeter les déchets engendrés par sa propre consommation !

Rappelons également que ces comportements induisent une dépense supplémentaire répercutée sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM). Le coût de main d’œuvre lié au ramassage au coup par coup de ces déchets hétérogènes étant sans commune mesure avec celui d’une collecte classique.

Aujourd'hui, un agent de communication de proximité intervient chez les personnes ayant été identifiées comme responsables de ces gestes afin de rappeler les consignes. Mais c'est un travail de longue haleine et qui ne porte pas ses fruits dans la durée.

Aussi doit on en arriver de la répression ?

Pour rappel réglementaire, selon l’article R632-1 du Code Pénal : « est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe le fait de déposer, d'abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet par l'autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, y compris en urinant sur la voie publique, si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation.

Est puni de la même peine le fait de déposer ou d'abandonner sur la voie publique des ordures, déchets, matériaux ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, en vue de leur enlèvement par le service de collecte, sans respecter les conditions fixées par l'autorité administrative compétente, notamment en matière de jours et d'horaires de collecte ou de tri des ordures. »

Un déchet en appelle toujours un autre. Chacun doit s’efforcer de ne pas être un des maillons de cet incivisme.

Agissons ensemble pour un environnement plus propre ainsi nous pourrons dire : j’aime mon quartier.